Infos !
Accueil \ Conseils \ Tout savoir sur la pêche du brochet en traction, conseils, leurres, animations
Tout savoir sur la pêche du brochet en traction, conseils, leurres, animations

Tout savoir sur la pêche du brochet en traction, conseils, leurres, animations

La pêche du brochet en traction est une technique qui consiste à réaliser une tirée ample sur un leurre souple avant de le laisser redescendre en l’accompagnant.

Au départ, la pêche en traction est une technique utilisée pour la pêche du bar en mer et qui consiste à animer un leurre souple près du fond. Mais cette technique est également ultra efficace sur le brochet et très facile à pratiquer même pour un débutant.

Ou et quand pratiquer la pêche en traction :

En lac, en étang et en rivière, bref partout dans des profondeurs de 2m à plus de 30m et ceci à toutes époques de l’année. C’est une pêche de provocation qui fait la différence même quand les poissons sont peu actifs. C’est une technique passe partout sur laquelle je me concentre souvent quand je ne sais plus quoi faire pour prendre du poisson, c’est un vrai sauve bredouille !

La pêche en traction, Power Fishing :

L’un des gros avantages de cette pêche du brochet, c’est qu’elle permet de prospecter rapidement de grandes étendues dans le plan horizontal et vertical. Multipliant ainsi les chances d’enregistrer des touches et de trouver les postes ou les couches d’eau dans lesquels se tiennent les carnassiers.

pêche du brochet en traction

Groc brochet pris en traction au Divinator de Biwaa

L’action de pêche :

Elle consiste à lancer son leurre et à le laisser descendre à la profondeur voulue avant de commencer les tractions. Mais quelle est la profondeur voulue ? Comme souvent à la pêche ça dépend… En règle générale, sur des fonds de 3 à 5 m, je laisse le leurre descendre au fond, mais en grand lac dans 6 à 12 m d’eau, il est souvent nécessaire de pêcher entre deux eaux. Le mieux c’est de compter le temps que met votre leurre à descendre et d’essayer ainsi plusieurs couches d’eau jusqu’à trouver celle où vous enregistrez le plus de touche.

De même, lorsque vous décidez de pêcher le fond, il est malgré tout intéressant de compter, pour pouvoir, sur les lancers suivants, démarrer les tractions juste avant l’impact avec le fond. Ceci permet de limiter les risques d’accroc dans les zones encombrées, ou d’éviter que le leurre ne racle l’herbe au fond et n’emporte avec lui une touffe  qui le rendrait improductif.

Les tirées doivent être amples et peuvent être souples ou au contraire très sèches, là encore cela dépend du comportement des poissons ce jour là!

La touche intervient dans 90% des cas à la redescente, par conséquent des tractions sèches et rapides ne rendront pas le leurre plus difficile à saisir pour le brochet, mais certains jours, elles permettront de mieux le provoquer ! Parfois il faut d’ailleurs également une vitesse de descente rapide pour déclencher les attaques et donc utiliser des leurres plus lourds pour pêcher une même couche d’eau.

La majorité des touches ayant lieu lors de la redescente du leurre vers le fond, il est essentiel de bien accompagner sa ligne en conservant une bannière semi tendue pour laisser le leurre libre un peu comme au mort manié, tout en gardant malgré tout une bonne sensation de la touche et un ferrage efficace. N’oubliez pas  que votre tresse a tendance à flotter et n’a pas une très bonne pénétration dans l’eau comparé au nylon. Du coup, pendant la descente, elle forme un coude d’autant plus important que la profondeur et  la distance de pêche  sont grandes. Il est donc nécessaire de ferrer amplement voir même de doubler le ferrage pour assurer ça prise.

petit-brochet-traction

Pêche du brochet en traction

Petit ou gros poissons, tous les brochets réagissent à la traction !

Cela me rappelle une anecdote, nous avons un ami qui s’est mis à la pêche à l’âge de 25ans et qui a d’ailleurs appris très vite pour devenir en quelques années, un bon pêcheur multi techniques. Un jour d’hiver à ses débuts, il nous a rejoint au bord d’un étang peu profond dans lequel nous pêchions au mort manié avec des montures légère et planante. Il est alors tout fier de nous montrer la monture mort manié qu’il venait de mettre au point. Le principe est le même que la monture dracko twist du célèbre Albert, à ceci près que le leurre souple arrière est remplacer par une plume à maquereau. Sa monture devait être plombé à 12g au moins, bref elle coulait très rapidement si bien que nous lui avions dit un brin moqueur qu’il avait inventé la monture caillou !

Et pourtant, ce jour là, il nous a corrigé en prenant une dizaine de poissons sous notre nez alors que nous n’avons touché qu’un ou deux poissons chacun. Plus rageant encore, il piquait souvent les poissons tout près du bord, comme si ces derniers avaient suivi nos montures sans les attaquer sur nos lancers précédents et que Xavier lui, en animant plus vite, avec un leurre descendant beaucoup plus rapidement, arrivait à déclencher des attaques réflexes.

 Vidéo de l’animation en traction :

Le matériel pour la pêche du brochet en traction :

Pour les débutants, pas de panique, cette technique  peut se pratiquer avec n’importe quel ensemble pêche au leurre si tant est que la puissance soit adaptée au poids de votre leurre.  Cependant il y a quand même des ensembles plus adaptés que d’autres.

La canne capable de réaliser ces tractions amples, et de ferrer efficacement  ne doit pas être trop courte. Néanmoins cette technique s’avérant assez physique à la longue, la légèreté est malgré tout appréciable et appréciée! Pour moi qui ne suis pas un golgoth, la taille idéale se situe entre 2m et 2m50, d’action plutôt moderate fast pour préserver mon dos tout en permettant de bien détecter les touches et de réaliser des ferrages et des tractions efficaces.

Les leurres souples utilisés sont plombés avec 20 à 60g en général, par conséquent les puissances idéale sont de type 15-50g et 30-80g.

Le moulinet doit également être suffisamment léger, mais il est soumis à rude épreuve (lancer long,  leurres lourds, tractions puissantes…). Perso, j’utilise un 2500 et un 4000, mais j’avoue que 2500  c’est un peu « just » et le moulin prend cher! Un ratio élevé est également appréciable pour récupérer la bannière sans avoir à mouliner comme un fou pendant  la descente. 80 à 90 cm par tour de manivelle, c’est pas mal.

J’utilise également un ensemble casting big bait lorsque je pêche très lourd.

Une tresse en 15/100 offrira une résistance suffisante tout en minimisant sa prise sur l’eau. Et bien sur elle sera terminée par un bas de ligne adapté aux dents acérés de notre cher brochet. La tresse peut éventuellement être choisie de couleur, pour mieux visualiser certaines touches.

Les leurres pour la pêche du brochet en traction :

Pour la pêche du bar en traction les leurres les plus utilisés sont des shads dont la caudale s’exprime très bien sur ce type d’animation. Pour nos chers brocs, les shads fonctionnent également très bien, certains utilisent des leurres souple de type virgule, mais pour moi le top, c’est le shad à palette ! On peut bien sur ajouter une palette dont les vibrations et les éclats lumineux apporteront des stimuli supplémentaires. Mais il existe également des leurres qui en sont équipés de série.

On peut rajouter des palettes soi même, cependant, certains modèles sont équipés d’origine : Cursor Molix, Divinator Biwa et Effzett kick s DAM.

Leurres à palette pour brochet

Leurres à palette

 

Le désormais célèbre « DIVINATOR » de chez BIWA, shad dont la caudale a été remplacé par une palette de cuillère feuille de saule, a été conçue pour la pêche du brochet en grand lac. S’il pêche très bien en linéaire, il s’avère excellent pour la traction. Nous l’utilisons en taille 35g dans 6m de profondeur max et 55g dans 4m à 12 m.

pêche du brochet en traction

Divinator de Biwaa

Nous aimons également beaucoup le CURSOR de chez MOLIX (test Cursor ici). Ce leurre au look original, trapu avec une queue de shad possède également une palette feuille de saule ou colorado selon la taille du leurre. La compagne de Benoit, qui a piquée une bonne partie de ses brochets avec ce leurre, l’a baptisé « hip hop » avec sa tête de rappeur patibulaire et sa grosse médaille autour du cou.

Petit détail sympa, ce leurre est équipé de petits aimants qui plaquent les hameçons contre son ventre en action de pêche. Ils les empêchent ainsi de venir se piquer dans le corps du leurre et limitent les risques d’emmêlage avec le bas de ligne tout en libérant dès le ferrage. Nous ne comprenons d’ailleurs pas pourquoi ce système n’a pas été dupliqué sur d’autres leurres… Nous l’utilisons pour le brochet en taille 34 et 65g.

Cusor molix pêche du brochet

Cursor Molix

 En bref :

La pêche du brochet en traction s’adresse du plus débutant au plus confirmé des pêcheurs. Cette technique simple et efficace, vous rapportera de nombreuses prises même en situation de pêche difficile.

Articles pouvant vous intéresser :
-Technique pêche au toc pour la truite
-Leurres pour pêche du carnassier
-Test du leurre Cursor de Molix

Partenaires Raise Fishing : Rodhouse.fr / Decathlon Augny / Homemadefishing.com

2 commentaires

  1. Bonjour, je pêche le bar dans les milieux rocheux , et je suis a la recherche de leurres qui ne descendre pas très profond 30 cm Max. Avez vous des conseilles à me donner ? Merci d’avance et bonne année 2019.

    • Bonjour Patrick,
      Je ne suis pas spécialiste de la pêche en mer. J’ai eu l’occasion de tester un peu la pêche du bar avec de bons résultats en utilisant des leurres de surface ou du leurre Artist de Jackson. Je ne peux malheureusement pas t’en dire plus car c’est au delà de mes compétences.
      Bon courage, meilleurs vœux
      Franck

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*